Accueil>La ville>Connaître la ville>Éléments historiques

Éléments historiques

Léon Marchand René Panhard

Thiais fut longtemps un modeste village d'Île-de-France.
À l'époque mérovingienne, il porte le nom de « Theodasium » et sous Charlemagne, il dépend de la célèbre Abbaye de Saint-Germain-des-Prés.

En 1250, se déroule dans l'église la cérémonie d'affranchissement des serfs. L'église, en grande partie détruite pendant la guerre de Cent Ans, est rebâtie peu après, puis dédicacée en 1484 en l'honneur de la Sainte Trinité, de Saint-Leu et de Saint-Gilles. Elle contient encore une cloche de 1584, avec inscriptions gothiques, nommée « Trinitate ».

La famille de Théophraste Renaudot, fondateur en 1631 du premier journal français « La Gazette », possède, au XVIIè siècle, un domaine au hameau de Grignon.

Au XVIIIè siècle, le chansonnier Charles Collé (1709-1783) puis l'auteur dramatique Jean-François Marmontel (1723-1799) y eurent une maison de campagne qui existe toujours. L'admirable route de Versailles, avec ses larges allées et contre-allées et ses quatre rangées d'arbres, fut ouverte par Louis XV en 1748, et Louis-François de Paule Lefèvre d'Ormesson de Noiseau, président à mortier au Parlement de Paris, devint en 1764 seigneur de Thiais. Les armes de notre ville sont celles de la famille d'Ormesson, dont la devise est : « Grandegentisdecuslilia semper erunt » (Les lis seront toujours l'emblème de notre maison). Le 14 avril 1789, les habitants rédigent un Cahier de doléances en 39 articles et le premier Maire de Thiais, Pierre Menon, est élu le 9 février 1790.

Vers le début du XIXè siècle, des professeurs de l'École Polytechnique aimaient se réunir dans un pavillon Empire situé dans un grand parc, 49 avenue René Panhard.
Pour tenter de dégager Paris menacée par les Prussiens, des combats acharnés sont livrés dans notre commune le 30 septembre 1870. Un monument dressé près de l'ancienne mairie en rappelle le souvenir.

À partir du XIXè siècle, la vocation résidentielle du village s'affirme. L'ancienne mairie avait été inaugurée le 10 août 1884. Le nouvel Hôtel de Ville l'a été le 7 décembre 1984. Quant à la salle des fêtes construite en 1907, elle fut modernisée intérieurement en 1976 et porte, depuis cette date, le nom de « Théâtre Municipal René Panhard ».

L'église Saint-Leu Saint-Gilles, du XVè siècle, de style ogival avec des parties romanes et Renaissance, est inscrite à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques et renferme plusieurs œuvres d'art classées. Près de l'église, on trouve la pittoresque fontaine lavoir communale, reconstruite en 1844, mais dont l'origine est immémoriale.

Une charte de jumelage a été signée en 1962-1963 entre la Ville de Thiais et celle d'Einbeck (Allemagne). La réussite exemplaire de ce jumelage a valu à ces deux villes, en 1977-1978, l'attribution du Drapeau d'Honneur du Conseil de l'Europe.

Éprise de progrès, tournée vers l'avenir, Thiais n'en est pas moins fidèle à ses traditions et fière de son passé, et elle est résolue à garder et embellir son cadre de vie.

Les maires de Thiais

  • Depuis  le 11 mars 1983 : Richard Dell’Agnola
  • 25 mars 1977 - 11 mars 1983 : Jean-René-Roger Gaudaire
  • 26 mars 1971 - 25 mars 1977 : Noël-Marcel Hivernaud
  • 8 décembre 1961 - 26 mars 1965 : Albert-Lucien-Henri-Alfred Glardon
  • 18 mai 1945 - 15 mars 1959 : Émile Zimmermann
  • Août 1944 - 18 mai 1945 : Edmond Desboeuf
  • 9 mai 1941 - août 1944 : Eugène-Alexandre-Auguste Lasnier
  • 19 mai 1935 - 13 juin 1940 : Jules-Alexis Gourié
  • 17 mai 1929 - 19 mai 1935 : Adrien-Hippolyte-François Panhard
  • 15 octobre 1928 - 17 mai 1929 : Pierre-Jules-Gabriel-Léon Jacques
  • 10 décembre 1919 - 1928 : Gustave-Léon Léveillé
  • 1914 - 1948 : Jules-Alexis Gourié (premier adjoint faisant office de maire)
  • 25 août 1908 - 30 novembre 1919 : Adrien-Hippolyte-François Panhard
  • 18 mai 1888 - 16 juillet 1908 : Louis-François-René Panhard
  • 6 mai 1882 -  avril 1888 : Nestor-Léon Marchand
  • 10 février 1881 - 5 mars 1882 : Laurent-Paul Lainé
  • 26 août 1870 - février 1881 : Louis-François-René Panhard
  • 26 août 1865 - 7 août 1870 – Alphonse-Gérard-Ernest de Vaugrigneuse
  • 3 août 1861 - 26 août 1865 : François-Koseph-Victor Smal
  • 16 octobre 1858 - 1861 : Frédéric-Victor-Guillaume Comte de MeausséDupensier
  • 9 janvier 1852 - 1858 : Antoine-Marie Colin
  • Mars 1849 - 9 janvier 1852 : Pierre-Marie-Auguste Taillefer
  • 17 novembre 1831 - 17 décembre 1837 – Aymard-Simon Dupressoir
  • 12 septembre 1811 - 1831 : François-Joseph Pierre
  • 14 mai 1805 - 26 août 1811 : Claude-Jean-Baptiste Piot
  • 11 mai 1800 - 1805 : Jean-Charles Caron
  • 1er avril 1973 - 6 décembre 1795 : Claude-Jean-Baptiste Piot
  • 13 novembre 1791 - 1eravil 1793 : Joseph Garcin
  • 9 février 1790 - 12 juin 1791 : Pierre Menon

Les armoiries

Ce sont celles qui ont été fixées par arrêté du 20 juin 1942 du Préfet de la Seine. Le blason azur avec trois lys de jardin d’argent est orné à sa partie d’une couronne murale à trois tours crénelées d’or et soutenu par deux palmes d’or croisées en pointe.

elements historiques  01

Le logo

Le logo de la Ville de Thiais a été créé en 1999. La fleur de lys illustre l’attachement des habitants aux traditions thiaisiennes et à son passé historique. Le côté graphique contemporain souligne son ouverture sur le siècle nouveau.