Accueil>La ville>Jumelage>La vie du jumelage

La vie du jumelage

L'échange scolaire

vie du jumelage drapeauxLe jumelage nait des accords établis entre nos deux communes mais aussi et surtout grâce aux élèves thiaisiens et allemands par qui tout a commencé.

Depuis, chaque année, les collégiens des trois collèges de Thiais rendent visite aux élèves de la Goetheschule d'Einbeck qui reçoivent également leurs homologues.

Des amitiés se sont créées et perdurent ainsi depuis plusieurs décennies. Le professeur Dr. Dietlef Niklaus fut l'un des pionniers de ces échanges.

La première rencontre eu lieu en 1963 à Einbeck où le Maire de Thiais, Monsieur Baron, ainsi que les enseignants des collèges Madame Guy et Messieurs Letang et Miclot et leurs élèves ont été accueillis dans différentes familles d'Einbeck et des villages environnants. 44 parents et 28 enfants âgés de 3 à 18 ans étaient alors du voyage.

L'année suivante, nous recevrons en retour les professeurs et les élèves einbeckois à Thiais. Étaient notamment présents Messieurs OstD. Kôhler du lycée d'Einbeck, Dr. Henry Petzold de l'école Paul-Gerhardt, Madame Ursel Steiner du collège et Monsieur Erich Stephan de l'école primaire. 58 adultes et 7 enfants seront ainsi accueillis à Thiais une semaine durant !

Le Maire de Thiais reçoit chaque année les élèves allemands et leur corps professoral à l'occasion d'une réception en leur honneur à l'Hôtel de Ville. C'est aussi l'ensemble des services municipaux de la Ville qui s'unissent pour faire de leur visite à Thiais un séjour agréable : rencontres sportives et culturelles, visite de Paris...

Accueillis dans les foyers des collégiens thiaisiens, les jeunes einbeckois se lient aussi souvent d'amitié avec les familles thiaisiennes.

De ces échanges scolaires naissent des liens forts et des souvenirs impérissables comme la famille Miclot composée de 3 enfants arrivant à Einbeck en caravane ou lorsqu'en 1966 la Ville de Thiais a souhaité remettre le drapeau de la Ville au cimetière allemand à l'occasion des obsèques de Madame Nicholas qui était un acteur majeur du jumelage entre nos deux villes.
Tous ces exemples révèlent à quel point nos liens d'amitié sont forts, dans les moments heureux comme dans les moments plus tristes.

Monsieur V. Ziern de la Goethescule est également pour beaucoup dans notre partenariat avec les jeunes de nos deux villes. Professeur de Français, il effectuait les traductions nécessaires pour nos différentes réunions.

En 1973, nous nous rendons de nouveau à Einbeck avec le directeur, Mme Be-goras, la famille Kupperschmitt et la famille Miclot.

Puis en 1976, nous recevrons les Einbeckois à Thiais.

Depuis lors, les relations entre familles thiaisiennes et einbeckoises ne cessent de croitre et les différents échanges qui ont lieu tout au long de l'année d'un côté ou de l'autre du Rhin le prouvent.

Les moments forts

vie du jumelage  01Ainsi depuis 50 ans, un jumelage exemplaire s'est développé grâce à la participation des habitants, de toutes professions et tous âges. Plusieurs centaines de Thiaisiens et Einbeckois participent tous les ans au jumelage et des médailles sont distribuées aux participants pour leur investissement.

Un moment très important fut le 10e anniversaire où 8 membres de la délégation d'Einbeck ont reçu le certificat du citoyen d'honneur de Thiais. Le 10e jubilé intensifiait encore les visites officielles, les 20è et 25è anniversaires ont eu lieu et nous voilà au 50è !

Le 14 octobre 1977, Dr. Reiche remettait le drapeau d'honneur à la ville d'Einbeck du Conseil Européen. Le prix France-Allemagne était remis par le Président du sénat Monsieur Poher le 12 octobre 1978, à Paris.

Amitié et Amour

vie du jumelage  03L’amour non plus ne s'est pas laissé décourager par 820 km et, en 50 ans, des histoires romantiques ont vu le jour donnant parfois lieu à des mariages entre Thiaisiens et Einbeckois.

L'année 1979 voit se réaliser le premier mariage du jumelage. Annie Touze qui, avec sa soeur Marie-Paule, apportait son précieux concours en tant qu'interprète, épouse Dirk Schulze. Le mariage a lieu à Einbeck et, bien entendu, une grande cérémonie réunit les édiles communaux des deux villes. Cette même année, l'école de musique d'Einbeck est inaugurée et le Conservatoire de Thiais y participe activement.