Accueil>Cadre de vie>Environnement>Volailles et oiseaux captifs

Volailles et oiseaux captifs

Comme suite à l'épizootie d'influenza aviaire déclarée en novembre 2015, un arrêté ministériel signé le 8 février 2016 relatif aux mesures de bio sécurité applicables dans les exploitations de volailles et autres oiseaux captifs dans le cadre de la prévention contre l'influenza aviaire a été publié au journal officiel le 10 février 2016 (cf. www.legifrance.gouv.fr/).

Cet arrêté oblige les détenteurs d'exploitations commerciales à écrire et mettre en place un plan de bio sécurité ainsi que de nombreuses autres règles de bio sécurité.

L'arrêté concerne aussi les détenteurs d'oiseaux non professionnels : basse-cour, oiseaux d'ornement.

Les mesures de bio sécurité sont pour ces détenteurs non professionnels a minima :

  1. éviter le contact direct entre les volailles ou oiseaux captifs avec les volailles ou les oiseaux captifs d'une exploitation commerciale ;
  2. éviter les contaminations liées aux véhicules, autres animaux et personnes étrangères à l'exploitation ;
  3. procéder à la mise en place de mesures limitant l'accès des bâtiments hébergeant les volailles aux rongeurs, aux insectes et autres nuisibles ;
  4. approvisionner les volailles ou les oiseaux en aliments et en eau de boisson à l'intérieur d'un bâtiment ou au moyen de distributeurs protégés de telle façon que les oiseaux sauvages ne puissent accéder à ces dispositifs ni les souiller ;
  5. protéger et entreposer la litière neuve (en bâtiment fermé ou avec une protection type bâche) à l'abri de l'humidité et de toute contamination, sans contact possible avec des cadavres ;
  6. toute mortalité anormale doit être signalée à un vétérinaire qui réalisera une visite sanitaire de l'exploitation ;
  7. les cadavres sont isolés et protégés avant leur enlèvement et le cas échéant, avant présentation au vétérinaire.